ADAC tchad

USA : l’électronique n’est plus interdite en cabine

Publié le:  mercredi, 19.07.2017

La compagnie aérienne Saudia est devenue comme prévu la septième et dernière à lever l’interdiction d’emporter en cabines les appareils électroniques personnels plus gros qu’un smartphone, les Etats-Unis ayant levé les dernières restrictions sur les vols au départ de Ryad et Djeddah.

La compagnie nationale d’Arabie Saoudite est devenue le 19 juillet 2017 la dernière à annoncer que ses passagers peuvent désormais conserver leurs ordinateurs portables, tablettes, liseuses et autres consoles de jeu sur les vols à destinations de New York-JFK , Washington ou Los Angeles. Le Département au Transport américain (DoT) a confirmé la levée des sanctions pour les vols au départ des aéroports de Ryad et Djeddah, les deux derniers touchés par la mesure mise en place le 25 mars. Rappelons qu’elle n’affectait que des liaisons aériennes au  départ de dix aéroports de pays majoritairement musulmans, opérées par Etihad Airways, Emirates Airlines, Turkish Airlines, Qatar Airways, Royal Jordanian, Kuwait Airways, Royal Air Maroc et Egyptair.

Les Etats-Unis ont remplacé cette mesure très critiquée par d’autres visant tous les vols internationaux vers le pays, les aéroports devant en particulier renforcer la détection des explosifs par des brigades canines ; le reste des exigences n’a pas été dévoilé mais concernerait entre autres la protection des avions au sol, et un examen approfondi des passagers. Quelque 325.000 passagers sur 2000 vols quotidiens sont concernés, volant sur 180 compagnies aériennes en provenance de 280 aéroports dans 105 pays.

Des mesures interdisant les appareils électroniques en cabine avaient aussi été adoptées par le Royaume-Uni, et restent toujours en place : elles visent six pays (la Turquie, l’Egypte, la Jordanie et l’Arabie Saoudite comme aux USA, mais aussi la Tunisie et le Liban) et affectent les opérations de quatorze compagnies  aériennes : British Airways, easyJet, Jet2.com, Monarch Airlines, Thomas Cook Airlines, Thomson Airways et depuis l’étranger Turkish Airlines, Pegasus Airlines, AtlasGlobal Airlines, Middle East Airlines, Egyptair, Royal Jordanian Airlines, Tunisair et Saudia. La levée de ces mesures serait à l’étude. (Air Journal)