ADAC tchad

Reprise du programme CSeries par Airbus : le véritable coup de maître

Publié le:  mercredi, 18.10.2017

Accord historique, affaire du siècle, coup de tonnerre pour l’industrie aéronautique, les réactions concernant la reprise du programme CSeries par Airbus sont évidemment nombreuses depuis l’annonce de cette nuit. (lire l’article : Airbus s’empare de la famille CSeries de Bombardier)

Il n’est pas difficile de comprendre que ce n’est évidemment pas une bonne nouvelle pour Boeing, dont la stratégie punitive engagée à l’encontre de Bombardier ne laissait rien présager de bon à plus ou moins long terme pour l’avionneur de Seattle, selon de nombreux spécialistes bien informés (lire le précédent Édito : Rififi en Amérique du Nord).

Évidemment les jeux ne sont pas encore faits et il est clair que Boeing n’abandonnera pas si facilement la partie, en témoigne une première réaction officielle mentionnant « un accord discutable entre deux compétiteurs dépendant grandement des subventions de l’Etat ».

Mais Boeing n’est pas le seul perdant dans cette histoire, car la prise de participation majoritaire d’Airbus sur les moyen-courriers canadiens ne fera pas non plus les affaires de l’avionneur brésilien Embraer et sa nouvelle génération d’E-Jets E2, en particulier aux États-Unis.

Car il est évident que l’implantation d’une ligne d’assemblage final de CSeries sur le site Airbus de Mobile ne pourra être justifiée par les seules commandes de Delta et de Republic Airways (115 appareils). Les équipes commerciales de CSALP vont très certainement partir chasser de nouvelles compagnies aériennes américaines avec un argumentaire de poids, la première en haut de la liste étant très certainement JetBlue, client important d’Airbus.

Malgré la menace des enquêtes anti-corruption menées en France et au Royaume-Uni, la direction d’Airbus vient de montrer d’un coup de maître qu’elle gardait bien le cap, le cap qui lui permettra comme prévu de passer devant Boeing avant la fin de la décennie. (Journal de l’Aviation, photo : Airbus)