ADAC tchad

Le Conseil de l’OACI adopte une nouvelle norme sur les émissions de CO2 pour les aéronefs

Publié le:  vendredi, 10.03.2017

aliuLe Conseil de l’OACI composé de représentants de 36 États a adopté une nouvelle norme sur les émissions de CO2 des aéronefs qui réduira l’incidence des émissions de gaz à effet de serre de l’aviation sur le climat à l’échelle mondiale.

Figurant dans le nouveau volume III de l’Annexe 16 à la Convention de Chicago (Protection de l’environnement), le panier de mesures sur les émissions de CO2 représente la première norme mondiale de certification de la conception régissant les émissions de CO2 jamais établie pour un secteur.

La norme s’appliquera, à partir de 2020, aux nouvelles conceptions de types d’avions et, à partir de 2023, aux conceptions de types d’avions qui sont déjà en production. Les avions en production qui ne satisfont pas à la norme à partir de 2028 ne pourront plus être produits, à moins que les conceptions soient suffisamment modifiées.

« L’aviation civile internationale a, encore une fois, fait œuvre de pionnier en prenant des mesures visant à réduire les incidences des émissions de CO2 de l’aviation sur le climat à l’échelle mondiale », a souligné le Président du Conseil de l’OACI, M. Olumuyiwa Benard Aliu (photo), « faisant du secteur aérien le premier secteur au monde à adopter une norme de certification de la conception pour les émissions de CO2. Au même titre que l’accord historique, conclu dans le cadre de la 39e Assemblée en octobre dernier, sur le Régime de compensation et de réduction de carbone pour l’aviation internationale (CORSIA), cette nouvelle norme confirme le rôle de chef de file joué par notre secteur ainsi que les mesures concrètes qu’il met de l’avant pour assurer un avenir durable et responsable sur le plan de l’environnement pour l’aviation civile internationale », a ajouté M. Aliu.

« Cet accomplissement historique place l’aviation dans une bien meilleure position alors que nous nous dirigeons vers une ère plus verte de développement du transport aérien » a fait remarquer la Secrétaire générale de l’OACI, Mme Fang Liu. « Le travail assidu du Secrétariat de l’OACI, des centaines d’experts qui composent le Comité de la protection de l’environnement en aviation (CAEP) de l’OACI et des représentants des États qui siègent sur notre Commission de navigation aérienne a été hautement apprécié. » (OACI)