ADAC tchad

Grève Air France : 25% des vols annulés jeudi – le long-courrier le secteur le plus affecté

Publié le:  mercredi, 21.02.2018

La compagnie aérienne Air France prévoit d’assurer 75% de son programme de vols compte tenu d’un taux de grévistes estimé à 28% pour la journée de jeudi, suite à l’arrêt de travail organisé par dix syndicats. Le long-courrier sera le secteur le plus affecté par la grève.

Les prévisions de trafic d’Air France pour la journée du jeudi 22 février 2018 évoquent le maintien de 50% de ses vols long-courriers au départ des aéroports de Paris ; de 75% de ses vols moyen-courriers au départ et vers Paris-Charles de Gaulle ; et de 85% de ses vols court-courriers. Le programme de vols étant mis à jour 24 heures à l’avance, des perturbations et des retards ne sont pas à exclure. Air France « regrette cette situation et met tout en œuvre pour limiter les désagréments que cette grève pourrait occasionner à ses clients ». Près de 60.000 SMS et messages ont été envoyés pour informer individuellement et en temps réel les clients devant voyager durant cette journée. Seuls les vols opérés par un avion d’Air France ou de Joon sont concernés par ce mouvement ; les liaisons assurées par HOP! seront épargnées.

Air France invite ses clients à vérifier en ligne si leur vol est opéré avant de se présenter à l’aéroport. Les vols affichés comme maintenus pour la journée du jeudi 22 février opèreront, mais afin de pouvoir assurer un nombre maximal de vols avec une composition d’équipage réduite, Air France pourrait être contrainte de limiter le nombre de clients à bord sur une partie des vols, et donc de « ne pas honorer toutes les réservations ». La compagnie de l’alliance SkyTeam conseille à ses clients ayant réservé un vol pour cette journée de « reporter leur voyage ou modifier leur billet sans frais ». Pour les clients dont le vol est annulé, le billet sera remboursé intégralement sans aucun frais.

Mesures commerciales : Quel que soit leur billet, Air France propose à tous les clients voyageant sur un vol opéré par Air France le 22 février :

– de modifier leur billet pour reporter leur voyage jusqu’au 27 février inclus, sans frais, dans la limite des places disponibles en modifiant leur réservation ;

Ou

– de bénéficier d’un avoir valable un an sur Air France ou KLM pour un report au-delà du 27 février, un changement de destination ou de point d’origine ou une annulation du billet : sur le site www.airfrance.com dans la rubrique « consulter / modifier vos réservations », et sur l’application Air France ; via Twitter avec #Airfrance sur Facebook.com/airfrance, en appelant le numéro vert 0 800 240 260 (accessible depuis la France et les DOM) ou le +33 1 5702 1058 (depuis l’étranger), ou dans leur point de vente habituel.

Air France dispose du service « AF Connect » informant directement ses clients en 13 langues et partout dans le monde sur leur téléphone portable ou par e-mail.  Afin d’être averti personnellement par AF Connect, Air France invite ses clients à mettre à jour leurs coordonnées (téléphone mobile et / ou adresse e-mail) dans leur dossier de réservation sur le site internet de la compagnie ou dans le profil Flying Blue. La consultation et la mise à jour sont possibles à tout moment sur ce site dans la rubrique « Consulter / modifier vos réservations » et sur nos sites mobiles.

Rappelons que cette grève a été lancée à l’appel d’une intersyndicale regroupant trois syndicats de pilotes (SNPL, SPAF et Alter), deux d’hôtesses de l’air et stewards (SNPNC et UNSA-PNC), et cinq de personnel au sol (CGT​, FO, SUD, CFTC et SNGAF). Représentant 52,6% des voix du personnel, ils demandent une augmentation de salaire de 6% (voire 10% pour les pilotes), ou de 200 euros par mois pour prendre en compte l’inflation des sept dernières années. Alors que l’accord annoncé par Air France ne mentionne qu’une hausse pour tous de 0,6% en avril puis 0,4% en octobre, plus une enveloppe de 1,4% permettant pour les employés au sol une série de primes et promotions. Cet accord n’a été signé que par la CFDT et la CFE-CGC, représentant 31,3 % des voix. Ces revendications salariales ne correspondent pas « à la situation réelle de l’entreprise par rapport à son environnement », a estimé le PDG d’Air France-KLM Jean-Marc Janaillac, évoquant « au total 240 millions d’augmentation, ce qui représente un tiers des résultats opérationnels, alors que nous avons à faire face à 1,3 milliard d’investissements cette année pour acheter des avions ». Le directeur général d’Air France Franck Terner a en outre souligné que le groupe va « distribuer 130 millions d’euros d’intéressement aux salariés d’Air France, ce qui représente 4% de la masse salariale », soit 70 millions de plus que l’année dernière.

Les syndicats appellent aussi jeudi à un rassemblement devant le siège d’Air France à Roissy ; le CCE qui devait s’y tenir se déroulera finalement dans Paris, pour éviter de possibles frictions. (Air Journal)