ADAC tchad

Ethiopian Airlines : nouvelle cabine pour les 767

Publié le:  mardi, 15.08.2017

La compagnie aérienne Ethiopian Airlines a mené à bien le réaménagement de ses Boeing 767-300ER, de nouveaux sièges et un divertissement sans fil étant disponibles dans toutes les cabines.

Les six 767-300ER de la compagnie nationale éthiopienne, basée à l’aéroport d’Addis Abeba-Bole, bénéficieront tous d’ici décembre de nouvelles cabines. Selon son communiqué du 12 aout 2017, la classe Affaires Cloud Nice propose désormais de sièges se transformant en lits plats, en 2+2+2 avec écran de 17 pouces, prise de courant, nouvel éclairage « et d’autres produits ». Dans la classe Economie des 767, les passagers ont aussi droit à de nouveaux sièges, l’accès wifi leur permettant d’accéder via leurs propres appareils électronique « à de multiples canaux de divertissement audio ou vidéo ».

Le CEO du groupe éthiopien Tewolde GebreMariam a déclaré : « en tant que compagnie aérienne axée sur le client et sur le marché, nous sommes toujours déterminés à offrir une expérience de voyage inégalée à nos clients ». Il évoque un investissement de 6 millions de dollars pour réaménager la flotte de 767-300ER, qui sont déployés vers l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Inde.

Ethiopian Airlines opère à ce jour une flotte de 92 avions âgés en moyenne de cinq ans, et se prépare à recevoir 19 Airbus A350-900, quatre Boeing 787-9 et cinq Bombardier Q400 supplémentaires. La compagnie de Star Alliance « se taille la part du lion du réseau panafricain de passagers et de fret », avec plus de 100 destinations internationales. Elle met actuellement en œuvre un plan stratégique quinquennal appelé Vision 2025 qui le verra devenir le groupe d’aviation leader en Afrique avec sept centres d’affaires : Ethiopian Express & services Auxiliaires; Ethiopian Services internationaux ; Ethiopian cargo ; Ethiopian MRO (qui a travaillé sur les 767) ; Ethiopian Aviation Academy ; Ethiopian Catering, et Ethiopian  Ground Services. Ethiopian Airlines a enregistré une croissance moyenne de 25% au cours des sept dernières années. (Air Journal)