ADAC tchad

Crash Ethiopian Airlines : les échanges entre le pilote et les contrôleurs

Publié le:  samedi, 16.03.2019

Trois minutes après le décollage du vol ET 302 d’Ethiopian Airlines, l’équipage avait demandé un retour à l »aéroport d’Addis Abeba alors que l’avion accélérait à une vitesse anormale, selon le journal New York Times qui rapporte les derniers échanges avec le contrôle aérien avant le crash.

« Break, break, request back to home » [« Break, break, demande retour à la maison« ], avait lancé le commandant Yared Getachew aux contrôleurs aériens alors qu’il tentait d’éviter deux autres vols (ET 613 et Et 629) approchant l’aéroport, selon des déclarations du New York Times, citant une source ayant eu accès aux communications entre l’équipage et les contrôleurs d’Addis Abeba. Puis il avait ajouté : « Request vector for landing » [« Demande guidage pour atterrir « ].

« Break, break » est une expression utilisée par les pilotes pour donner priorité à un message en cas d’urgence. Toujours selon la source citée par le New York Times, les contrôleurs aériens observaient alors que la trajectoire de l’avion à une vitesse instable, oscillant entre des montées et des descentes de plusieurs centaines de pieds. Puis le Boeing 737 MAX-8 disparaissait des radars avec 157 personnes à bord, dimanche 10 mars 2019.

Les deux boîtes noires du Boeing sont arrivées hier à Paris, au Bureau d’enquêtes de d’analyses (BEA), pour être analysées. (Air Journal, photo : BEA)