ADAC tchad

Conseil des Ministres du transport de la CEEAC à Brazzaville : Rectificatif du DGA de l’ANAC Congo par rapport à deux articles parus dans la presse

Publié le:  mardi, 17.04.2018

Se basant sur le droit de réponse applicable dans la presse, le Directeur général adjoint de l’ANAC Congo, M. Marcellus Boniface Bongho, publie le rectificatif suivant pour remettre les pendules à l’heure.

Les articles de ces deux organes de presse (http://adiac-congo.com/content/aviation-civile-brazzaville-pourrait-abriter-le-siege-de-lacademie-sous-regionale-81729 et http://www.lenouveaugabon.com/transports/0904-13362-le-choix-du-siege-de-la-future-academie-sous-regionale-de-l-aviation-civile-sera-decide-en-juin-prochain-a-libreville-par-les-chefs-de-la-ceeac) appellent de notre part deux observations :

– ils mettent en avant d’éventuelles contradictions, voir un manque de consensus qui aurait conduit, à défaut, à renvoyer, le choix du pays de siège, à la sanction de la conférence des chefs d’Etats de Libreville. Alors qu’il s’agit simplement et de façon régulière de l’observation de la procédure de décision des instances de la CEEAC.

– ils parlent de candidatures des autres Etats à savoir, le Cameroun, la RDC, la Guinée Equatoriale qui auraient eux aussi manifesté la volonté d’abriter le siège de l’académie. En réalité, il n’y a pas eu de candidature de ces Etats, mais plutôt que les Etats cités y compris le Congo ont été désignés éligibles à travers les critères définis dans l’étude de faisabilité du consultant.

Ces faits constituent pour nous une manière pure et simple de ces médias à désinformer l’opinion sur le compromis des ministres de la communauté qui a été manifesté sur le communiqué final qui a sanctionné les travaux dudit comité des ministres. 

Je sollicite ces médias à s’y conformer.

(source : anac-congo.org)