ADAC tchad

Boeing 737 MAX : la mise à jour du système MCAS finalisée

Publié le:  vendredi, 17.05.2019

Boeing a achevé le développement de la mise à jour du logiciel anti-décrochage de ses 737 MAX, ainsi que les essais sur simulateur associés et son propre vol d’essai. Le vol de certification devrait intervenir d’ici jeudi prochain.

L’avionneur américain a précisé le 16 mai 2019 avoir effectué plus de 360 ​​heures sur 207 vols d’essais à bord d’un 737 MAX équipé du logiciel mis à jour pour le système MCAS anti-décrochage. Boeing fournit désormais selon son communiqué « des informations supplémentaires » pour répondre aux exigences de la FAA (Federal Aviation Administration), notamment des informations détaillées sur la manière dont les pilotes interagissent avec les commandes et les affichages de l’avion dans différents scénarios de vol. Une fois ces demandes traitées, Boeing « collaborera avec la FAA » pour programmer son vol d’essai de certification – pour lequel aucune date n’est annoncée mais qui devrait se passer avant le 23 mai, quand la FAA rencontrera ses homologues étrangers à Dallas – et soumettre la documentation de certification finale.

Boeing précise en outre avoir mis au point des « supports de formation et d’éducation améliorés », qui font actuellement l’objet d’un examen par la FAA, les régulateurs mondiaux et les clients des compagnies aériennes « afin de faciliter les opérations de remise en service et à long terme ». Cela inclut une série de conférences avec des compagnies aériennes, organisées dans le monde entier.

« La sécurité étant notre priorité absolue, nous avons effectué tous les vols d’essais techniques pour la mise à jour du logiciel et nous nous préparons au vol de certification final », a déclaré hier Dennis Muilenburg, président du conseil d’administration de Boeing. « Nous sommes déterminés à fournir à la FAA et aux régulateurs mondiaux toutes les informations dont ils ont besoin et à les corriger. Nous progressons clairement et régulièrement et sommes confiants dans le fait que le 737 MAX, doté du logiciel MCAS mis à jour, sera l’un des avions les plus sûrs à ce jour », ajoute le dirigeant selon qui « les accidents n’ont fait qu’intensifier notre attachement à nos valeurs, notamment en matière de sécurité, de qualité et d’intégrité, car nous savons que la vie dépend de ce que nous faisons ». Des 737 MAX 8 ont subi deux accidents en cinq mois, chez Lion Air en octobre dernier et chez Ethiopian Airlines en mars, entrainant la mort des 346 passagers et membres d’équipage à bord, le système MCAS étant mis en accusation dans les deux cas.

L’annonce intervient au lendemain d’auditions des responsables de la FAA devant le Congrès et le Sénat américains, et de la diffusion d’une enregistrement montrant comment Boeing avait renâclé à l’idée de clouer au sol les 737 MAX après le premier accident. Si le communiqué a déclenché une hausse de 2,4% du cours de l’action de Boeing, rappelons que la FAA peut encore demander des modifications du logiciel comme de la formation ; et qu’il faudra ensuite convaincre les compagnies aériennes et leurs pilotes du bien-fondé de ces modifications. Personne ne se risque donc à prévoir une date de retour dans le ciel des 371 MAX 8 et MAX 9 cloués au sol depuis la mi-mars ; deux des plus gros clients du monocouloir remotorisé, Southwest et American Airlines, les ont retirés de leur programme de vols jusqu’au 5 aout et 19 aout respectivement. (Air Journal)