ADAC tchad

Boeing : 2 millions d’emplois créés dans l’aviation d’ici 2036, dont 75.000 en Afrique

Publié le:  mardi, 25.07.2017

D’ici 2036, l’industrie de l’aviation devra fournir plus de 2 millions de nouveaux pilotes commerciaux, équipages de cabines, techniciens d’entretien et commerciaux, selon les dernières prévisions de Boeing.

Mises à jour le 24 juillet 2017 par l’avionneur américain, ces prévisions indiquent qu’il existe « une demande extraordinaire pour le public d’opérer et de maintenir » les dizaines de milliers de nouveaux avions commerciaux qui seront livrées aux compagnies aériennes pendant les vingt prochaines années. Le programme Boeing Pilot & Technician Outlook de 2017 prévoit que 637.000 nouveaux pilotes commerciaux, 648.000 nouveaux techniciens d’entretien et 839.000 nouveaux hôtesses de l’air et stewards seront nécessaires pour opérer et maintenir la flotte mondiale d’ici 2036.

Par régions, les besoins en pilotes concerneront par ordre de grandeur selon Boeing l’Asie-Pacifique (253.000), l’Amérique du nord (117.000), l’Europe (106.000), le Moyen-Orient (63.000), l’Amérique latine (52.000), l’Afrique (24.000), et enfin la Russie et la Communauté des Etats Indépendants (CEI, 22.000).

Les PNC seront les plus demandés d’ici 2036 en Asie-Pacifique (308 .000), en Europe (173.000), en Amérique du nord (154.000), au Moyen-Orient (96.000), en Amérique latine (52.000), en Russie et CEI (28.000) et enfin en Afrique (28.000).

En ce qui concerne les techniciens, Boeing estime les besoins à 256.000 en Asie-Pacifique, 118.000 en Amérique du nord, 111.000 en Europe, 66.000 au Moyen-Orient, 49.000 en Amérique latine, 25.000 en Russie et CEI et enfin à 23.000 en Afrique.

Au fur et à mesure que la demande de personnel augmentera au cours des deux prochaines décennies, l’industrie de l’aviation devra « trouver des solutions novatrices pour suivre les besoins de formation », souligne Boeing. Les curriculums doivent être adaptés pour permettre un apprentissage optimal et la conservation des connaissances. Des technologies immersives, un apprentissage adaptatif et de nouvelles méthodes d’enseignement seront également nécessaires pour répondre efficacement à une large gamme de styles d’apprentissage. Les programmes de sensibilisation éducative et de « pipeline de carrière » seront essentiels selon l’avionneur « pour inspirer la prochaine génération de pilotes, de techniciens et d’équipage de cabine ». L’engagement anticipé des étudiants et les parcours définis de carrière de l’aviation contribueront à accroître la portée de la nouvelle démographie. La diversité croissante et la mobilité du personnel de l’aviation exigent que les instructeurs aient « des compétences interculturelles, intergénérationnelles et multilingues » pour s’engager dans la main-d’œuvre de demain.

Sur le même laps de temps, Boeing estime que les compagnies aériennes prendront livraison de 41.030 nouveaux avions, d’une valeur globale de 6050 milliards de dollars au prix catalogue. Parmi ces appareils : 2370 jets régionaux, 29.530 monocouoirs, 5050 bi-couloirs de petite taille, 3160 long-courriers et 920 avions cargos. (Air Journal, photo : Boeing)