ADAC tchad

Air Madagascar : plus que deux candidats à l’ouverture du capital

Publié le:  vendredi, 03.02.2017

Air-Seychelles-Air-MadagascarLes compagnies aériennes Air Austral et Ethiopian Airlines ont été retenues par Air Madagascar comme les mieux placées dans le processus d’ouverture de son capital, le résultat devant être annoncé le 31 mars.

La compagnie nationale malgache a annoncé le 2 février 2017 qu’à la suite du processus d’appel d’offres lancé « en vue d’identifier le partenaire stratégique », le Conseil d’administration avait reçu des offres de la part de trois compagnies : Air Austral,  Ethiopian Airlines et Kenya Airways. Le rapport d’évaluation préparé par ses conseils IOS Partners et TroyAvi a été approuvé, et le CA a désigné la Réunionnaise et l’Ethiopienne comme étant « les soumissionnaires les mieux placés » ; elles sont « invitées en vue de négociations en parallèle ». Le communiqué précise qu’un « adjudicataire définitif » sera sélectionné à l’issue de ces négociations, et sera invité à signer d’ici le 31 mars 2017 un contrat de « partenariat avec l’Etat Malagasy pour le redressement et le développement » de la compagnie basée à l’aéroport d’Antananarivo-Ivato.

Air Austral avait confirmé en novembre dernier être candidate à la privatisation partielle d’Air Madagascar, qui entend se séparer de 49% de son capital. La compagnie réunionnaise a déjà tissé des liens avec sa voisine, par exemple avec un partage de codes sur la liaison vers Guangzhou via La Réunion qui sera relancée par la malgache le 12 février. Air Austral propose aujourd’hui des vols vers Antananarivo, Nosy Be et Tamatave (plus Diego Suarez et Majunga via sa filiale EWA Air).

Ethiopian Airlines, membre de Star Alliance et qui lancera le 28 mars sa première liaison vers la Grande Ile, avec trois rotations hebdomadaires entre sa base à Addis Abeba-Bole et Ivato, est déjà actionnaire d’ASKY Airlines et de Malawian Airlines. Elle a donc été retenue aux dépens de Kenya Airways mais aussi d’Air Mauritius (Ile Maurice),  et d’Airlink (Afrique du Sud) – que des compagnies aériennes africaines. Air France et d’autres candidates européennes avaient été écartées, et les rumeurs donnant parmi les favorites deux compagnies du Golfe n’avaient jamais été confirmées.

Air Madagascar a affirmé à plusieurs reprises que le processus de sélection « sera guidé principalement par le principe du maintien de l’Etat comme actionnaire majoritaire dans le capital social, ainsi que la compatibilité des orientations proposées par le partenaire potentiel avec la vision stratégique de la compagnie. Seront également évalués, au même titre que les deux premiers critères, les dispositifs qui seront mis en place pour permettre à la compagnie de se repositionner sur le marché, mais aussi pour assurer sa croissance de façon pérenne pour le futur », afin qu’elle « retrouve sa place et son prestige antérieurs dans un environnement bénéfique à l’ensemble du groupe Air Madagascar et son personnel ». Rappelons qu’outre la Chine, elle dessert la France, la Réunion, l’Ile Maurice, les Comores et les Seychelles, ainsi qu’une dizaine de destinations intérieures. (Air Journal, photo : Air Madagscar)