ADAC tchad

Air France-KLM et l’Afrique cet été : 548 vols hebdomadaires vers 48 destinations

Publié le:  mercredi, 06.02.2019

Lors de la saison été 2019, le groupe Air France-KLM propose 548 vols hebdomadaires vers 48 destinations en Afrique, une offre renforcée dans l’est du continent par la coentreprise avec Kenya Airways.

En 2019, la compagnie aérienne Air France dessert 34 destinations en Afrique depuis l’aéroport de Paris-CDG, avec 277 fréquences hebdomadaires ; depuis Amsterdam-Schiphol, KLM Royal Dutch Airlines propose 11 destinations et 69 fréquences hebdomadaires vers l’Afrique pour la saison été ; enfin la filiale low cost Transavia opère depuis l’Europe vers 14 destinations sur le continent africain, avec 202 vols par semaine.

De plus, depuis le 25 mars dernier, Air France fait partie de l’accord de joint-venture déjà existant depuis 1995 entre KLM et Kenya Airways, membre comme elles de l’alliance SkyTeam, « renforçant considérablement » l’offre du groupe en Afrique de l’Est. Les clients d’Air France, de KLM et de Kenya Airways peuvent réserver des vols effectués en partage de codes par l’une des trois compagnies sur les liaisons 24 rotations hebdomadaires entre Paris ou Amsterdam et Nairobi-Jomo Kenyatta. Cette coentreprise ajoute au réseau du groupe 26 destinations supplémentaires : Addis-Abeba (Ethiopie), Bangui (République centrafricaine), Blantyre (Malawi), Bujumbura (Burundi), Dar Es Salaam (Tanzanie), Djibouti (République de Djibouti), Dzaoudzi (Mayotte), Entebbe (Ouganda), Harare (Zimbabwe), Juba (Soudan du Sud), Khartoum (Soudan), Kigali (Rwanda), Kilimandjaro (Tanzanie), Kisumu (Kenya), Lilongwe (Malawi), Livingstone (Zambie), Lubumbashi (République Démocratique du Congo), Lusaka (Zambie), Maputo (Mozambique), Mombasa (Kenya), Moroni (Comores), Nampula (Mozambique), Ndola (Zambie), Seychelles (Seychelles), Victoria Falls (Zimbabwe) et Zanzibar (Tanzanie).

Air France et les clients africains

« Soucieuse de toujours proposer le meilleur », Air France-KLM offre aux clients de ses lignes africaines des attentions personnalisées et un service sur-mesure à bord comme à l’aéroport. C’est pourquoi en 2019, Air France renouvelle l’ensemble de ses cabines dans les Airbus A330-200. En 2019, ces nouvelles cabines s’envoleront vers Niamey, Cotonou, Lagos, Accra et Ouagadougou. Air France offre une franchise bagage plus généreuse que sur le reste du réseau long-courrier, sur la plupart des destinations africaines en Première (3 bagages de 32 kg maximum chacun), en Business (2 bagages de 32 kg maximum chacun), en Premium Economy (2 bagages de 23 kg maximum chacun) et en Economy (2 bagages de 23 kg maximum chacun).

À Paris-Charles de Gaulle, une équipe d’experts du continent africain est présente sur les vols à destination et en provenance de l’Afrique, où elle s’attache à assurer le suivi des vols en tenant compte des particularités géopolitiques, commerciales, réglementaires, ou culturelles propres à chaque pays. Pour faciliter l’accueil des passagers, Air France met en place des équipes multiculturelles familières aux attentes de la clientèle internationale. Celles-ci accueillent quotidiennement près de 5000 passagers, les assistent dans les formalités d’enregistrement ou facilitent leurs correspondances entre deux vols. Plus de 2500 hôtesses de l’air et stewards, rattachés à la division Afrique et Moyen-Orient d’Air France, sont formés aux standards internationaux et aux attentes spécifiques des clients des lignes africaines.

Depuis 2017, Air France propose en permanence au moins 7 films africains francophones et anglophones. Sur Air France Play, les clients disposent de magazines et journaux africains ainsi que de nombreux albums de musique africaine. En cabine Business, des produits issus de la gastronomie africaine tels que du piment ou du jus de gingembre sont proposés aux clients et viennent agrémenter le repas. En cabine Economy, Air France propose sur certaines de ses lignes (sauf entre CDG et Johannesburg) des plats répondants aux préférences des voyageurs africains comme le mafé de poulet ou le poisson sauce Nyembwé. Par ailleurs, pour s’adapter aux horaires de vols matinaux en provenance de l’Afrique, un service de petit-déjeuner est proposé dans toutes les cabines sur les vols d’Air France.

L’alliance SkyTeam propose Go Africa, un pass permettant à la fois de réaliser des économies et de profiter d’une plus grande flexibilité sur des vols opérés par l’une des 19 compagnies aériennes membre de SkyTeam, dans le cadre d’un voyage aller-retour intercontinental vers l’Afrique ou d’un billet Go Round the Word. Les clients ayant acheté un pass Go Africa peuvent utiliser entre 3 et 16 coupons de vol. Les tarifs sont calculés sur

la base du nombre de Miles voyagés sans escale, offrant, selon l’itinéraire, des réductions pouvant atteindre jusqu’à 75% sur les tarifs classiques. Les passagers bénéficient d’une flexibilité totale concernant les dates de leurs voyages. Ils peuvent débuter et terminer leur voyage dans le pays de leur choix, aucune durée de séjour minimum n’est exigée et la durée maximum correspond à celle de la limite de validité du billet intercontinental.

Flying Blue, le programme de fidélité du groupe Air France-KLM, compte 15 millions de membres et réunit plus de 135 partenaires. Deux offres spécifiques concernent le contient africain : Flying Blue Petroleum est le programme réservé aux professionnels du pétrole et du gaz. Les près de 83.000 membres du programme bénéficient de plus de 100 routes pétrolières à travers le monde ainsi que d’avantages et services exclusifs liés à leur adhésion au club. Depuis juin 2016, les membres du programme Flying Blue Petroleum en correspondance entre deux vols opérés par Air France ou KLM peuvent profiter des salons des halls K, L et M du terminal 2E à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle et du salon Crown à Amsterdam-Schiphol. Quant à Flying Blue Club Africa, c’est un site communautaire pour les membres de Flying Blue qui travaillent avec ou sur le continent africain, et qui souhaitent échanger avec leurs pairs ou trouver des conseils et des contacts pour gérer leurs affaires en Afrique. (Air Journal)